Dimanche 25 juin

PROGRAMME

Un festival de cinéma. Trois jours. De multiples projections, petites ou grandes, sur les places, les drailles, ici, là, dans de droles d’endroits, inattendus et pleins de charme.

Des animations, une buvette, une restauration légère. Une programmation éclectique, drôle, exigeante et surprenante, un invité. Une ambiance festivalière, légère, ouverte à tous les publics.

 

Trois jours et deux nuits où il fera bon déambuler au gré des films, de la musique, des rencontres et des discussions.

Les camisards

De René Allio - Fiction - 1972 - 1h40

À partir de 1695, dans les Cévennes, les prédicateurs, les prophètes et ceux qui, tout simplement, combattent pour leur liberté de conscience, sont traqués, exécutés, envoyés aux galères. Un certain Gédéon Laporte rassemble une petite troupe sous la conduite morale d'Abraham Mazel.

 

La lutte s'engage contre les troupes du Roi en s'appuyant sur la sympathie des villageois. Les ruses, les embuscades, la crainte, les petites victoires sont le pain quotidien de cette poignée d'hommes qui ont pris le maquis contre l'intolérance.

(© Les fiches du cinéma 2001)

Allio aime à dire que nous n’avons pas, en histoire comme ailleurs, de films français qui nous parlent de la masse nationale, c’est-à-dire des provinces. Nous avons seulement, dit-il, des films parisiens. Allio, lui, a su porter son regard très au-delà des rideaux de béton du boulevard périphérique ; il a planté sa caméra dans le granit bleu des Cévennes.

Est-ce à dire qu’il a réalisé sur un sujet français un véritable film français ? Sûrement pas, et Dieu merci (…). Pour le bénéfice de tous, Occitans et hommes du Nord, Allio a réalisé en fait le meilleur, le plus tragique de nos films languedociens en langue d’oïl. Un film qui, pour le Cévenol que chacun d’entre nous porte en son cœur, donne envie tour à tour de pleurer, d’aimer, de tuer, ou tout simplement de marcher dans la montagne et de se baigner dans les torrents. L’exploit d’Allio n’est pas mince, et je souhaite à ces Camisards des spectateurs et des fans plus nombreux encore et plus hystériquement admiratifs que ceux qui, jadis, acclamaient les Cévenols, en 1703, dans leurs assemblées ou traversées du Désert.

(Emmanuel Le Roy Ladurie, Le Nouvel Observateur, 14-02-1972)

CINÉ-BRUNCH

LES CAMISARDS

« Quand on se sert de l’Histoire pour raconter une histoire il faut le faire avec une certaine honnêteté, on doit prendre parti… J’ai pris parti pour les Camisards, le parti de raconter du point de vue des opprimés. »

René Allio

Un film de René Allio - Drame historique - 1972 - 1h40

ACCUEIL DÈS
10h

AU TEMPLE

Dimanche 25 - 10h
10h - Devant le Temple :
Brunch sorti du panier
10h30 - Dans le Temple :
Les camisards

Dehors on festoie, dedans c'est cinéma !

Brunch de clôture

Toute la matinée, devant le Temple,

avant, pendant et après la projection

Un fromage de Laborel ,

un pot de miel de Brutinel ?

Une salade de harengs

ou plutôt quelques chauds croissants ?

Dès dix heures ouvrons nos paniers

Vous attendront thé ou café

Que vivent toutes les nourritures

Et bientôt criions : quelle cure !

Nos appétits bien satisfaits

Nous comprendrons tous les bienfaits

De bichonner nos estomacs

Et d'aimer le cinéma

(Anonyme

- Chant traditionnel des Baronnies)

« Point d’armée unique,

ni de chef suprême,

chaque région a ses dirigeants

et ses soldats occasionnels.

Cette souplesse et cette

absence de hiérarchie firent

longtemps la force des camisards.»

La Légende des camisards,

P. Joutard

Avant le film, une présentation du contexte historique des camisards sera proposée par André Crémillieux et Luc Moullet introduira le film
 
Avec la participation des communes de Étoile Saint-Cyrice, Garde-Colombe, Laborel, Nossage et Bénévent, Orpierre, Sainte-Colombe, Trescléoux et Villebois.
  • Facebook Social Icon