top of page

Le nom des gens

(Michel Leclerc – 2010 – FRA – 100')

Samedi 21h30, place de la Cure

PLEIN
AIR

nom-gens.jpg

Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l’engagement politique puisqu’elle n’hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause - ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu’en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle
générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu’au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu’avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses...


L’histoire d’amour d’une jeune femme fille d’immigré algérien et d’un homme petit-fils de déportés juifs assassinés. Silences familiaux, non-
dits, profil bas, faux-noms... Comment anéantir le racisme par l’amour ?


«...le point de départ du film est authentiquement autobiographique. Michel Leclerc et sa coscénariste Baya Kasmi nous narrent leur histoire d’amour et tentent de développer la réflexion née en même temps que cet amour, à savoir la possibilité ou non de pouvoir vivre indépendamment du nom que l’on porte, ces quelques lettres qui nous enferment dans un cliché aux yeux du monde extérieur et renferment aussi de lourds secrets issus de notre monde intérieur (la famille)...» Sebastien Mauge. aVoir-aLire.

Liens utiles :

bottom of page